Historique

L’Arc-en-ciel est né du rêve audacieux d’une poignée de rêveuses et de rêveurs. Ce groupe, accompagné par Rose Pineault, avait compris que le moyen le plus sûr de se retrouver soi-même était de s’observer à travers ses propres rêves. Leurs rencontres étaient fréquentes et fécondes. Inspirés de la sagesse de leurs rêves et stimulés par l’ardeur du groupe, ils virent leur vie se transformer et devenir plus vivante et plus satisfaisante.

Soutenus par ces premiers rêveurs dont plusieurs font toujours partie de l’équipe d’animation et de direction du centre, Rose Pineault et André Levesque, son conjoint, fondent L’Arc-en-ciel en 1983. Organisme à but non lucratif, reconnu comme organisme de bienfaisance, L’Arc-en-ciel s’est révélé un milieu vivant où chacun peut donner libre cours à sa créativité et devenir ce qu’il est réellement. Au fil des années, l’équipe d’animation s’est agrandie et la programmation des activités de L’Arc-en-ciel s’est élargie.

En 2007, soutenu encore une fois par des membres passionnés par le projet, un autre rêve voit le jour. Portés par le désir d’avoir un lieu à la campagne pour les personnes que nous accompagnons et pour accueillir d’autres groupes, nous acquérons un domaine en Estrie qui devient le centre de ressourcement de L’Arc-en-ciel à Sutton.

Parmi les personnes qui ont œuvré aux côtés de Rose et d’André dès la création du centre, nous retrouvons Katia Daudelin et Manon Lévesque auxquelles s’est joint Julien Blackburn quelques années plus tard. Passionnés par les rêves et engagés dans leur propre quête, ils ont participé aux différentes étapes du développement de L’Arc-en-ciel et veillent maintenant à son orientation.

Les fondateurs

André Lévesque (1939-2013)

L’humour, la poésie, les auteurs classiques et la philosophie ont fait partie de l’univers d’André Lévesque. Le yoga et les rêves lui ont ouvert la voie vers une connaissance profonde de lui-même. C’est sa recherche qu’il a partagée dans le livre « Réflexion » qui est à sa couleur, drôle, profond et rempli de sa sagesse.

Professeur à l’esprit ouvert et rempli d’humour, André Lévesque cherche des réponses aux questions existentielles: Qui suis-je? Qu’est-ce que je suis venu faire ici? La pratique du yoga lui apprend à se relier au Tout. Par la suite, des formations en intervention gestaltiste et en bioénergie lui montrent comment prendre soin des blessures du passé. De plus, ses rêves sont une source sûre de réponses à ses questions. Après avoir animé des sessions de yoga pendant dix ans, il fonde L’Arc-en-ciel avec son épouse. Atteint par la maladie de Parkinson, André Lévesque a poursuivi son long chemin vers l’unité et s’est paisiblement éteint à l’automne 2013.

Rose Pineault

Inspirée par ses rêves d’enfant, Ananda Rose se laisse guider par ses rêves tout au long de son cheminement. C’est avec amour, rigueur et générosité qu’elle accompagne et soutient les chercheurs qui viennent à elle.

Dans tous les moments importants de sa vie, ses rêves sont présents et la guident. Rose entreprend d’abord une carrière dans l’enseignement, mais ses questionnements et son désir ardent d’élargir les frontières de la conscience la conduisent bientôt vers le yoga. Puis sa recherche l’amène à explorer différentes approches d’intervention (psychosynthèse, intervention jungienne, intervention gestaltiste, psychologie transpersonnelle, chamanisme).

En 1983, elle fonde L’Arc-en-ciel avec son conjoint. À travers la formation qu'elle crée, elle enseigne à des centaines de personnes à utiliser leurs rêves comme outil précieux de connaissance dans leur cheminement. Elle se retire peu à peu de l’animation pour laisser la place aux personnes qu’elle a formées qui désirent poursuivre l’aventure, mais elle continue à les soutenir sans relâche dans leur démarche.

Elle répond aux questions des chercheurs, vous retrouverez ses réponses sur son DVD et le site Web.