Silence, intériorité, ressourcement

Le centre de ressourcement L’Arc-en-ciel héberge les personnes et les groupes qui recherchent la tranquillité et le silence. Le centre est situé à Sutton en Estrie, à 1h30 de Montréal. Plusieurs activités de ressourcement individuel s’y déroulent et les groupes peuvent réserver les lieux.

Un extérieur invitant

Le centre offre 185 acres d’air pur dans une nature magnifique qui favorise le calme, la beauté, la rencontre avec soi et avec l’autre. Sept kilomètres de sentiers balisés permettent d’explorer les lieux. Ils croisent de grands arbres matures, d’énormes rochers, de multiples ruisseaux, un étang et un point de vue sur les montagnes. Ici et là, des haltes de repos favorisent la contemplation et le recueillement. D’autres lieux sont aménagés pour les feux de camp et pour les rituels, notamment une hutte de sudation ( sweat lodge ). L’été, un chapiteau en bordure de forêt accueille de grands groupes.

Un intérieur convivial

Le bâtiment principal abrite deux salles de rencontre, un petit salon de lecture et une salle à manger qui s’ouvre sur une terrasse l’été. Pour se détendre, une piscine intérieure chauffée, un sauna et un foyer ajoutent au bien- être.

Aux repas, chacun se sert au comptoir, style cafétéria. La cuisine végétarienne apprêtée avec soin ravit les convives, qu’ils soient végétariens ou non.

Un hébergement simple et chaleureux

Le bâtiment principal compte dix chambres à deux lits simples, dont sept possèdent une salle de bain privée. Le pavillon, situé tout près, offre trois chambres, un salon et une cuisinette pour plus d’intimité. Une yourte rustique avec poêle à bois peut également accueillir deux personnes. L’été, de multiples endroits de camping sauvage accueillent jusqu’à cent personnes, favorisant ainsi un contact étroit avec la nature

Témoignage

« J’ai trouvé ce que je suis venue chercher : la connexion avec la nature afin de me retrouver. Votre site est enchanteur et a tout pour plaire. La nourriture excellente, les installations impeccablement propres. » J. Delisle

Pour en savoir plus